October2014

Prévenir le cancer de la bouche

La pose d’implants dentaires et de prothèses n’est pas seulement le principal corps de métier de Medical Tours Company. Lorsque nos patients de Marseille viennent en consultation, ce n’est pas seulement un plan de traitement global qui va être réalisé. C’est aussi un check-up complet de toutes les problématiques bucco-dentaires. Parmi elles, on peut déceler une forme particulière de cancer de la bouche. Il apparaît sous forme d’une excroissance ou d’une plaie, apparemment bénigne sauf pour un professionnel de la santé. Le cancer de la bouche peut revêtir plusieurs formes, comme celui des lèvres, des joues, du palais, de la langue, de la gorge et dues sinus. Il est impératif qu’il soit diagnostiqué rapidement afin que tout risque mortel soit écarté.

Quels sont les signes et symptômes du cancer de la bouche ?

  • Des excroissances des muqueuses au niveau des lèvres, des joues, sur les gencives et le palais. Elles peuvent s’accompagner de rugosités colorées ou de plaies
  • Ces plaies peuvent conduire à des saignements intempestifs
  • Sensibilité accrue, ou au contraire perte de sensation dans la bouhe jusque dans le visage et le cou
  • Plaies qui apparaissent sur la peau du visage et du cou sans guérison
  • Douleur au niveau de la gorge
  • Engourdissement de la mâchoire lors de la mastication
  • Douleurs au niveau des oreilles
  • Perte de poids rapide

Quelles sont les personnes exposées au cancer de la bouche ?

Selon une étude américaine sur le sujet parue en 2008, les hommes de plus de 50 ans sont deux fois plus exposés aux risque de cancer de la bouche que les femmes de la même tranche d’âge.

Il existe des facteurs aggravants le risque :

  • Les fumeurs developpent en moyenne six fois plus de cancers de le bouche que les non-fumeurs
  • Le tabac à chiquer, à priser ont 50 fois plus de chance de développer des cancers aux niveau des gencives et de la joue
  • Comme le tabac, les consommateurs excessifs d’alcool ont six fois plus de chances de développer le cancer que les buveurs d’eau
  • Les facteurs génétiques familiaux
  • L’exposition excessive au soleil

Il est intéressant de noter que plus de 25% des cancers de la bouche se développent chez des personnes ayant une hygiène de vie excluant l’alcool et le tabac !

Comment votre chirurgien-dentiste peut-il diagnostiquer un cancer de la bouche ?

Dans le cadre d’une visite ou l’établissement d’un plan de traitement, le dentiste va analyser l’état des muqueuses et des tissus de l’ensemble de la sphère buccale. Il va rechercher les symptomes décrits ci-avant. Il peut être amené à effectuer des prélèvements indolores s’il estime qu’un risque existe afin de l’analyser en laboratoire. Cette procédure est essentielle afin de prévenir les premiers signes d’apparition du cancer de la bouche et pouvoir prévenir l’extension des dégâts.

La peur du dentiste

Une visite chez le dentiste n’a jamais été un partie de plaisir pour chacun d’entre nous. Cette peur est tellement répandue qu’on lui a même donné un nom : la dentophobie. Il existe des raisons à tout cela, et nous allons vous les expliquer.

Qu’est-ce que la phobie dentaire ?

Les phobies sont très répandues de nos jours, et on ne compte plus les personnes autour de nous qui ont peur des araignées, des rats…et du dentiste. La dentophobie est une peur très répandue puisqu’elle toucherait 75% de la population ! Elle représente cependant un réel fléau pour la santé bucco-dentaire ainsi que la santé en général. Outre le fait de perdre ses dents, et donc d’avoir des problèmes pour s’alimenter et avoir une vie sociale épanouie, ne pas aller régulièrement chez le dentiste ne permet pas de diagnostiquer certaines formes de cancers de la cavité buccale. De plus, plusieurs affections au niveau des dents seraient corrélées à des maladies cardiaques.

La peur de la douleur ?

La technologie en matière de dentisterie a beaucoup évoluée ces dernières années. En effet, outre l’avènement des implants dentaires, l’anesthésie a pris d’autres formes. L’endormissement de la gencive par le froid avant une piqure anesthésiante est devenue une pratique courante. Nombreux sont nos patients de Marseille à nous expliquer que l’état de leur dentition est liée à la peur de la douleur. Saviez-vous cependant que la sensation pendant et après la pose d’un implant dentaire s’apparentait à une extraction de dent ? Sans douleur pendant l’intervention, on ressent généralement une petite gène pendant une demi journée.

La peur des sons ?

Selon certains psychologues, une des principales peurs du dentiste n’est pas liée à la douleur mais…au son. Les sons sont amplifiés lorsque les instruments du dentiste sont dans votre bouche. Vous ressentez alors les vibrations et interprettez le son d’une fraise comme d’une perceuse énorme allant passer à travers votre dent…Il n’en est rien rassurez vous ! C’est juste un phénomène physique lié au fait que le son parcours votre ossature pour arriver en basse et amplifié dans vos tympans. A Medical Tours Company, nous sommes conscients de cela et nos praticiens et assistantes sont à vos côtés pour vous aider à surmonter votre peur !